jeudi 25 mai 2017 

européennes + 2909 jours

Accueil du site > Analyses > Union européenne : la continuer, la changer, en sortir ?

Union européenne : la continuer, la changer, en sortir ?

Une classification pour y voir plus clair

vendredi 22 mai 2009, par RCR

Que faire avec l’Union européenne ? Les Français ont voté le 29 mai 2005 sur le projet de "constitution" qui aux dires de ses rédacteurs accomplissait les 40 précédentes années de la "construction européenne". Pour une part majoritaire d’entre nous ce fut « non », pour d’autres « oui ». Malgré le consensus en faveur de l’Union européenne (UE) qui règne dans nos "élites" politiques et médiatiques, une diversité d’opinions beaucoup plus grande se cache sous ces deux réponses. Cette extrême dispersion des positions est d’ailleurs en grande partie responsable du fait que les questions européennes échappent à un vrai débat public et que le « non » soit resté sans effet. Nous vous proposons une classification en quatre catégories afin d’y voir plus clair.

Sur la "construction européenne" certains prononcent un « non » définitif ou un « oui » inconditionnel ; d’autres un « oui mais » ou un « non mais » qui tous, pour des raisons propres, ont pu virer en un vote contraire. Parmi ceux du « non », certains voudraient une "autre Europe", plus sociale ou plus démocratique par exemple, d’autres se contentent de vouloir claquer la porte de l’Union européenne et considèrent que ce geste serait fondateur à lui tout seul. Dans ce cas les solutions se mettraient en place par après. D’autres enfin, dont nous sommes, pensent qu’il faut remplacer l’actuelle finalité de l’unité, c’est-à-dire l’Union européenne, par des politiques et des traités de coopération et faire en sorte que ce soit par des propositions alternatives et par le débat public, qui rendra concret et crédible les alternatives, qu’adviennent les conditions de la sortie effective de l’impasse dans laquelle nous enferme l’UE actuellement.


- 1/4. Les partisans inconditionnels
Une croyance, une religion ?

- 2/4. Les partisans de "l’autre Europe"
Une naïveté fort utile à l’Europe actuelle

- 3/4. Quitter l’Europe tout de suite ?
La colère est mauvaise conseillère

- 4/4. Sortir de l’UE par l’instauration de traités de coopération
Réussir l’ordre international qui suivra le désordre actuel

Facebook Wikio Diggit Delicious Google Live Myspace Scoopeo Technocrati Twitter
un site du RCR |  plan du site |  nous contacter |  mentions légales |  crédits